&Follow SJoin OnSugar
Cuisine, voyages, photographie et radotages!

La Sauce à Spaghetti de mon Enfance

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · February 9, 2014 · 0 Comments ·

 
En fouinant dans mon gros cartable de recettes de famille, je suis tombée sur la sauce à spaghetti que ma mère faisait régulièrement lorsque j'étais petite et que j'aimais tant.  Puisque je suis présentement en mode préparation pour bébé, j'en ai fait une grosse chaudronnée et j'ai congelé plusieurs portions qui me seront très utiles au cours des prochaines semaines.  
 
Cette recette n'est pas du tout fancy ou authentiquement italienne et c'est tant mieux comme ça.  Cette sauce est une bonne vieille version typiquement québécoise et sa saveur est familière et réconfortante.  
 
Pour savoir comment faire, cliquez ici.

Escapade Automnale en Amérique du Nord

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · November 5, 2013 · 0 Comments ·

 
Mon mari et moi sommes récemment allés visiter ma famille au Canada et nous avons profité de l'occasion pour bien manger, admirer les couleurs de l'automne et faire beaucoup de shopping.  Même si c'est bien beau l'automne en Scandinavie, rien ne bat les paysages auxquels on a droit au  Québec et en Nouvelle-Angleterre.  Nous avons passé neuf magnifiques journées à parcourir ce coin de l'Amérique.  Voici un résumé en photos. 
 

La ville de Québec vue du traversier de Lévis. 

 

Aussitôt au Québec, on se fait toujours un devoir de dévorer une délicieuse poutine.  Bonus cette fois-ci: un pogo.

 

Le lever du soleil tel que vu du balcon chez mes parents.  Cette vue ainsi que le fleuve St-Laurent me manquent beaucoup.

 

Mes parents m'ont cuisiné un de mes plats préférés: un cipâte / cipaille.  J'ai grandi à Baie-Comeau et c'était un classique du temps des fêtes. Aujourd'hui, c'est un plat réconfortant qui me rappelle mon enfance et qui me manque beaucoup.  Chez-nous, on le mange toujours avec l'excellente salade de chou crémeuse de mon père et des betteraves marinées.  Je partagerai la recette avec vous bientôt.

 

J'ai enfin rencontré l'adorable Hugo, le nouveau chiot de mon frère et sa copine et je suis tombée en amour.

 

Mon mari a eu une envie de smoked meat alors smoked meat nous avons mangé. 

 
En route vers New York pour notre vol de retour vers l'Europe, nous avons aperçu plusieurs cerfs en bordure de route.  Nous avons aussi débuté chaque journée avec un énorme petit-déjeuner américain.  
 

Dans le Maine (Freeport et Ogunquit), nous nous sommes payés deux bons repas de homard.  Lobster roll et mac and cheese, chowder au homard et aux poissons, un autre lobster roll et un crab cake; nous nous sommes régalés. 

 
À cause des tempêtes en Europe, nous sommes revenus par Amsterdam au lieu de Londres et nous avons profité de l'occasion pour aller se promener en ville entre nos deux vols.  
 

Et puisqu'ils viennent de sortir du four, laissez-moi vous parler des muffins son et canneberges que je viens de faire.  J'ai tout simplement ajouter 125 g de canneberges fraîches et un soupçon de gingembre à la recette de muffins au son que je fais régulièrement. Simple, rapide et délicieux!  Et en plus ce sont des saveurs qui font très bien la transition entre l'automne et le temps des fêtes. 

Sandwich au Crabe des Neiges

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · April 30, 2013 · 0 Comments ·


Je dois probablement mon amour des fruits de mer et de la nordicité à mon enfance sur la Côte-Nord.  J'ai grandi à Baie-Comeau et bien que j'aie quitté la ville toute seule à 14 ans parce que je désirais à tout prix étudier à Québec, je garde de magnifiques souvenirs de ces années passées dans cette région éloignée bordée par la mer.  D'aussi loin que je me souvienne, la fin de l'hiver rimait avec virées hebdomadaires au quai afin de s'approvisionner en crabe, crevettes nordiques ou homard, tous fraîchement péchés.  Les festins qui s'en suivaient étaient fastueux et je pouvais facilement passer une heure à minutieusement décortiquer et manger des crevettes.  À chaque année à la fin du printemps, mes parents étaient les hôtes d'un ''party d'homard'' où parents et amis des quatre coins du Québec dégustaient crabes, homards et crevettes à volonté et consommaient une importante quantité d'alcool jusqu'à ce que les premières lueurs du jour fassent leur apparition.  
 

De tous ces délicieux produits de haute qualité, c'est le crabe que je préférais et que je préfère toujours. Et il est à son meilleur lorsque servi le plus simplement du monde entre deux tranches de pain avec un minimum de condiments.  Certes, les clubs au crabe comme celui offert Chez Omer à Sept-Îles sont très bons (on y allait à chaque fois qu'on était de passage), mais l'ajout d'une troisième tranche de pain et de bacon bien gras et salé empêche le crabe d'être bien mis en vedette.  Comme on dit en anglais, less is more
 

Cette recette n'en est pas vraiment une; je vous donne les cinq ingrédients et les quantités à titre indicatif seulement.  Bien que ce sandwich soit l'un des plus simples qui soient à réaliser, il est aussi, à mon humble avis, l'un des meilleurs.  Le délicieux crabe des neiges prend toute la place tandis que la laitue ajoute une petite touche fraîche et craquante, la tomate apporte juste assez d'acidité et d'umami et la mayonnaise lie le tout tout en amplifiant le côté sucré-salé du crabe.  C'est absolument succulent.  Ce sandwich fait rayonner l'un des meilleurs ingrédients du terroir québécois.  Et je l'aime tellement que depuis que j'habite en Norvège, j'essaie de faire coïncider mes séjours au Canada avec la saison du crabe.  Le crabe royal de Norvège est bien bon, mais il n'arrive pas à la cheville du merveilleux crabe des neiges du Québec. 
 
Pour savoir comment faire, cliquez ici.

Mes Vacances d'Hiver au Québec

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · March 25, 2013 · 0 Comments ·

 
Je suis allée faire un petit tour au Canada il y a quelques semaines afin de célébrer l'anniversaire de ma mère, passer un peu de temps avec parents et amis et profiter de l'hiver.  Mon séjour n'a peut-être pas été reposant, mais il a été très plaisant.  J'en ai profité pour gâter ma famille en préparant la majorité des repas.  Quelques bouteilles de champagne et de bons vins ont été dégustés et plusieurs desserts se sont faits dévorer.  On a encouragé le Canadien et on a admiré la neige tomber.  Et on a passé plusieurs soirées à se réchauffer près du foyer. 
 

Charlevoix l'hiver.  Ma mère et moi se réchauffant devant le foyer. 

 

Quelques uns des repas que j'ai cuisinés pour mes parents.  Flétan, pétoncles et crevettes nordiques dans une sauce crème, vin blanc et aneth. Pad thaï aux crevettes. Ossobuco et risotto.

 

Lever du soleil admiré en pyjama dehors en compagnie de mon père tout en dégustant notre premier café matinal.
 
La vue de mon lit chez mes parents. 

  
Pour lire la suite, cliquez ici.

Fèves au Lard à l'Ancienne

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · January 1, 2013 · 0 Comments ·


Je me suis mise à aimer les fèves au lard le jour où je suis déménagée en Norvège.  Je ne sais pas si c'est parce que je m'ennuyais de la maison, que j'étais fraîchement mariée et donc une ''vraie'' adulte ou tout simplement parce que je ne pouvais pas en avoir ici en Norvège.  C'est encore un mystère.  Mais du jour au lendemain, j'ai développé un sentiment d'affection pour nos bonnes vieilles beans québécoises. 
 
Mon mari n'a toujours pas eu la piqûre par contre. Je fais donc des fèves au lard une seule fois par année, ça lui suffit amplement.   Et lorsque je vais en vacances au Canada, je m'assure de déguster au moins une fois un gros brunch québécois avec beans, pâté à la viande, cretons, saucisses, crêpes et tout le kit. C'est tellement bon!
 
La recette que je fais est celle que ma mère fait depuis toujours; c'est celle sur l'emballage des haricots Thompson's.  Elle est toute simple à faire et donne un excellent résultat.  Et lorsque l'odeur des fèves au lard mijotant doucement dans le four envahie ma cuisine, ça me transporte instantanément au Canada.  Les cuisiner est aussi agréable que les manger. 
 
Pour obtenir la recette, cliquez ici.

Galettes à la Mélasse

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · November 28, 2012 · 0 Comments ·

 
Cette recette porte une place très spéciale dans mon coeur puisque c'est celle de ma grand-mère.  Certaines saveurs ont le pouvoir presque magique de nous replonger instantanément en enfance et de raviver de touchants souvenirs.  Et c'est exactement ce qui s'est produit lorsque, tout récemment, j'ai fouillé dans la mine de recettes que ma grand-mère m'a données, que j'ai réussi à déchiffrer plusieurs petits bouts de papier et de notes et que j'ai recréé ses fameuses galettes à la mélasse.  Une seule bouchée d'une galette fraîchement sortie du four et encore toute chaude parce que je ne pouvais pas attendre a suffi pour que mes yeux s'embuent et que mon coeur devienne tout gros.  J'étais nostalgique, mais heureuse aussi. 
 
Ma grand-mère était une excellente cuisinière et sa cuisine était toujours pleine de délicieuses choses à se mettre sous la dent.  L'armoire sous le téléphone cachait de gros chaudrons débordants soit de beignes maison ou de ces galettes à la mélasse.  Au-dessus, sur le comptoir, se trouvait la cloche à gâteau; la plupart du temps elle abritait son excellent gâteau au chocolat, le préféré de mon petit frère, mais parfois aussi il s'agissait plutôt d'un gâteau jaune ou aux pacanes, mon préféré.  Dans l'armoire de l'autre côté de l'évier, il y avait, surtout l'été, un vieux moule rectangulaire en aluminium contenant un gâteau éponge qui servait de base à son shortcake aux fraises.  Près du poêle, une boîte en métal logeait la sélection de biscuits du commerce du moment.  Biscuits danois, société, sandwichs à la confiture, gaufrettes à la vanille et feuilles d'érable; il y avait toujours quelque chose pour les fringales d'après-midi et de soirée.  Et au froid, on retrouvait du jello, de la crème fouettée, de la confiture de fraises maison et de la crème glacée pour accompagner tout ça.  Ma grand-mère savait nous gâter, au grand plaisir de mon grand-père.  Il aimait bien ces galettes et il s'en mettait souvent deux ou trois en arrière de la cravate, comme il disait, avant de se coucher le soir.  Mon grand-père a un vocabulaire très coloré et c'est absolument adorable à entendre.
 

Avec mes grands-parents maternels dans leur cuisine, il y a environ une dizaine d'années. 

 
Ma grand-mère a célébré ses 94 ans le week-end dernier.  Elle ne fait plus la popote depuis quelques années, mais sa délicieuse cuisine continue de vivre à travers ses enfants et ses petits-enfants.  Ce n'est jamais tout à fait pareil, bien évidemment, mais j'aime bien l'idée qu'au fil du temps, chaque génération ajoute un petit quelque chose à un vieux classique.  Et maintenant que je suis grande, c'est avec fierté et honneur que je reproduis ses recettes et que je veille à ce que les traditions perdurent.  Ça vaut de l'or à mes yeux. Surtout que j'habite si loin, trop loin.
 
Pour obtenir la recette, cliquez ici.

Salade du Jardin de mon Grand-Père

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · August 13, 2012 · 0 Comments ·

Lorsque j'étais enfant, en plus de passer une partie de l'été en camp de vacances et une autre à découvrir l'est du Canada et des États-Unis avec ma famille, je passais aussi beaucoup de temps chez mes grands-parents maternels sur la Rive-Sud de Québec.  

L'été, j'étais certaine à mon arrivée de trouver mon grand-père assis dans la balançoire près de l'entrée de la maison ou dans son jardin à prendre soin de ses légumes et de ses fleurs dont il était si fier.  J'ai toujours été très proche de mes grands-parents et je prenais un réel plaisir à accompagner mon grand-père dans le jardin à la recherche de concombres, tomates, carottes, betteraves, laitue, haricots verts et jaunes, pommes de terre et rhubarbe prêts à cueillir et à déguster. 

En fin d'avant-midi, nous ramenions toujours à la maison un panier débordant de légumes fraîchement cueillis qui allaient garnir la table ce midi-là.  Je passais ensuite l'heure suivante à observer ma grand-mère s'empresser d'épelucher, couper, cuire et assaisonner les récoltes du jour avec une rapidité et un savoir-faire impressionnants.

Je dois probablement mon amour des légumes et de la cuisine à ces moments magiques passés chez mes grands-parents l'été.  C'est là que j'ai été initiée à une multitude de légumes frais et savoureux servis le plus simplement possible.  Et je garde aussi de ces souvenirs tout plein de recettes qui me transportent en enfance et qui m'apportent réconfort et bonheur à chaque bouchée. 

Cette salade est la façon dont nous dégustions les tendres feuilles de laitue du jardin de mon grand-père.  Arrosée de crème 35%, l'un des rares vices de mes grands-parents, et simplement assaisonnée, cette salade est une célébration de l'été au Québec dans une assiette.  Et c'est aussi ma façon de rendre hommage à mes grands-parents que j'aime beaucoup.

Pour obtenir la recette, cliquez ici.

Une Tradition Qui Perdure

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · April 24, 2011 · 0 Comments ·

Ma chère grand-mère paternelle Graziella, décédée il y un peu plus de dix ans déjà, nous donnait un oeuf en chocolat Laura Secord à chaque année à Pâques et c'est avec fierté que je continue la tradition même en Norvège. J'en avais ramené un du Canada en juin et je l'ai gardé précieusement dans mon congélateur jusqu'à aujourd'hui.   Mon mari et moi allons le déguster avec une bonne tasse de café au courant de l'après-midi afin d'honorer sa mémoire.  Joyeuses Pâques à tous! Régalez-vous.

 

Le St-Hubert du Pays des Pharaons...

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · August 27, 2010 · 0 Comments ·

Après avoir passé une épuisante journée à admirer les pyramides de Giza lors de notre vacance estivale annuelle en juillet dernier, la dernière chose que mon mari et moi avions envie de faire était de sauter dans un taxi et d'affronter l'immense chaos qu'est Le Caire afin d'aller souper.  Le sympathique propriétaire de notre hôtel, voyant que nous n'avions pas plus envie d'aller dans un des restaurants des quelques hôtels 5 étoiles situés tout près, nous a recommandé de se faire livrer un repas d'un de ses restaurants préférés.  Nous avons donc pu profiter de notre balcon afin d'admirer le coucher du soleil en sirotant un breuvage froid en attendant notre repas.  Nous avons aussi pu découvrir une autre facette de la culture culinaire égyptienne.   Voyez-vous, le restaurant d'où provenait notre souper est en quelque sorte l'équivalent égyptien de notre bon vieux St-Hubert au Québec.  J'oublie malheureusement le nom de l'établissement, mais il s'agit d'une chaîne de grillades très prisée par les familles de la classe moyenne en Égypte.

Pour lire la suite et voir les photos, cliquez ici.

Pouding aux Fruits des Champs

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · June 28, 2010 · 0 Comments ·

Il y a certaines périodes de l'année qui semblent me plonger dans une sorte de nostalgie heureuse.  Le temps des fêtes avec son ambiance féérique et ses nombreuses traditions est bien évidemment l'une d'elle.  Pâques et l'Halloween sont aussi évocateurs de joyeux moments de mon enfance.  Mais selon moi, la période de l'année qui semble le plus affecter la ménagère qui refuse de grandir que je suis est l'été.

Mais ce n'est pas parce que j'affectionne particulièrement l'été.  Pour être bien franche avec vous, je pourrais très bien me passer des maringouins qui semblent raffoler de ma chair (et de tous les insectes en fait), des canicules, des programmations ennuyeuses à la télé, des vêtements plus légers qui dévoilent mes rondeurs, des prix des billets d'avion exagérés et des sites touristiques trop achalandés.  Je préfère de loin l'automne et l'hiver.  Mais tout ça n'est pas réellement important.

À chaque année aux alentours de mon anniversaire en juin, je me sens envahie par un sentiment de nostalgie et par d'agréables souvenirs qui me font apprécier un peu plus cette saison que tout le monde aime, sauf moi.  Et puisque je suis un tantinet obsédée par la nourriture et les arts culinaires, la majorité de ces souvenirs sont en tout ou en partie associés à des plats ou à des aliments.  Je ne peux m'empêcher de sourire lorsque je me rappelle les sandwichs au crabe et au homard dégustés en famille les fins de semaine de début d'été lorsque nous habitions sur la Côte-Nord, des matinées passées avec mon grand-père dans son jardin à grignoter les légumes les plus frais et délicieux qui soient ou du rafraîchissant Ginger Ale que seule ma grand-mère Grazie gardait et que je sirotais avec un plaisir fou lors des chaudes journées d'été passées en sa compagnie.  Ah, si vous pouviez me voir la binette en ce moment...

Un autre de ces plats associé à d'heureux souvenirs est le pouding aux fruits sauvages que font ma grand-mère Hélène, ma mère et mes tantes.  Souvent servi comme dessert pour conclure un copieux repas pris à l'extérieur lors de clémentes soirées d'été (et parfois même apprécié en cachette à même le plat à l'aide d'une cuillère le lendemain matin - je ne vous dis pas par qui par contre... ), ce pouding est pour moi synonyme de moments de qualité passés en compagnie d'êtres chers.  Je suis fière aujourd'hui de poursuivre la tradition et de préserver ces formidables souvenirs en faisant moi-même ce dessert tout simple, mais délicieux.  Et puisque j'habite désormais à plusieurs milliers de kilomètres des gens que j'aime, ce genre de geste prend encore plus de sens et d'importance à mes yeux.

Pour obtenir la recette, cliquez ici.

La Ménagère Débutante

Je suis Virginie, une ménagère débutante expatriée près du Pôle Nord par amour. J'ai quatre passions dans la vie: prendre soin de mon ''ménage'', cuisiner, voyager et immortaliser des moments à l'aide de ma caméra. Je vous invite donc à suivre mes aventures culinaires, mes découvertes gourmandes ainsi que mon quotidien par l'entremise de photos, de récits, de liens et de recettes.

Suivez-Moi sur Pinterest

Suivez-Moi sur Twitter

Tweets by @VirginieMD

Mes Coups de Coeur du Moment

La cuisine raisonnée, Collectif

 

Conserves et confitures maison: nos 175 meilleures recettes et toutes les astuces pour les réussir, Collectif, Coup de Pouce

 

Saveurs Boréales: La cuisine nordique du Québec, Collectif

 

Plenty: l'exquise cuisine végétarienne du chef Yotam Ottolenghi, édition québécoise

 

La mijoteuse: de la lasagne à la crème brûlée par Ricardo Larrivée

 

 

Le Grand Livre de l'Érable de Philippe Mollé

 

Mes Obsessions du Moment

Les bols Origo verts d'Iittala

 

Les ustensiles Citterio 98 d'Iittala

 

La tasse Sääpäiväkirja de Marimekko

 

 

La nappe Ursula de Marimekko

Les napperons Björk d'Åhlens

 

Le bol à salade Cabo d'Åhlens

  

 

L'assiette pour enfant d'Arne Jacobsen chez Illums Bolighus

Sources d'Inspiration

En Anglais:

The Pioneer Woman Cooks!

Food Network Canada

Epicurious

Real Simple

SAVEUR Magazine

Nigella Lawson

Barefoot Contessa

Rachael Ray

Jamie Oliver

Martha Stewart

Ruth Reichl

The New York Times

Los Angeles Times

BBC Good Food

 

En Français:

Recettes du Québec

La Tartine Gourmande

À la di Stasio

Julie Andrieu

Ricardo Cuisine

Châtelaine

Cuisine AZ

Marmiton

Délices de France

Les Suggestions des Chefs

Larousse Cuisine

Cyberpresse

Zeste TV

Les Escapades de Petitrenaud