&Follow SJoin OnSugar
Cuisine, voyages, photographie et radotages!

Asador Etxebarri, Atxondo, Espagne

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · June 12, 2013 · 0 Comments ·


À mon retour d'Espagne en avril dernier, j'étais tellement emballée par mon expérience chez Pakta que mon repas au très réputé restaurant Etxebarri (un des 50 meilleurs restaurants au monde) est un peu tombé dans l'oubli.  Bien que superbes, délicieuses et techniquement parfaites, les grillades de Victor Arguinzoniz ne m'ont tout simplement pas marquée de la même façon que les magnifiques créations séductrices d'Albert Adrià.  Et c'est bien normal; très peu de chefs arrivent à la cheville des frères Adrià.
 
Mais avec un peu de temps et de recul, je me rends compte que le fastueux lunch que nous avons pris à Atxondo au coeur du Pays basque fait facilement parti des meilleurs repas que j'ai eu la chance de prendre au cours des dernières années, voire même à vie. Alliant des techniques de haut niveau qu'il a lui-même développées aux meilleurs ingrédients qu'on retrouve en Espagne, le chef parvient à extraire un maximum de saveur possible et à créer des plats d'une simplicité impressionante.  Le tout est d'une finesse incroyable, une finesse qui est étrangement aussi très brute et près de la nature, des éléments et de la terre.  C'est magnifique, délicieux et touchant.
 

Tout près du restaurant à Atxondo, Espagne.

 
La facture était peut-être un petit peu trop salée à mon goût, mais l'impression générale que je garde du repas me pousse à vous le recommander sans hésitation si jamais vous visitez le Pays basque. Le restaurant ne vaut pas un voyage à lui seul, mais il est certainement l'un des points forts d'un séjour dans la région.  Économisez vos sous et allez-y sans hésiter si vous vous trouvez dans les parages.
 

La salle à manger, la carte et la vue.  Un ménu dégustation à 125€ + VAT est aussi offert.  Les vins sont surprenamment abordables, mais la serveuse a semblé avoir de la difficulté à me conseiller.  Le service est franchement meilleur en espagnol qu'en anglais. 
 
Pour débuter, on nous offre un bouillon et de l'excellent pain.  Ça commence très bien le repas. 

 

Le beurre de chèvre recouvert de sel aux cendres!  Qui aurait cru que du beurre pouvait être aussi bon? Le meilleur que j'ai mangé de ma vie. 

 
Pour lire la suite, cliquez ici.

Pakta, Barcelone

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · April 8, 2013 · 0 Comments ·

 
Si je me suis faite discrète la semaine dernière, c'est parce que mon mari et moi étions en Espagne.  À chaque année, nous profitons des vacances de Pâques qui coïncident presque toujours assez bien avec notre anniversaire de mariage afin de faire une petite escapade romantique.  Cette fois-ci, notre séjour d'une semaine a débuté à Bilbao et s'est terminée à Barcelone.  Et quelle finale ce fut!  
 
Ça faisait quelques mois que je m'intéressais à Pakta, le nouveau projet des frères Adrià du fameux elBulli, et que j'attendais son ouverture avec impatience.  Comble de bonheur et de chance, le restaurant a, après plusieurs semaines de retard, ouvert ses portes le soir même où nous étions en ville.  Grâce à un peu de débrouillardise, j'ai réussi à réserver une table. 
 
Lorsque nous avons visité Pakta mardi dernier, c'était la soirée d'ouverture officielle.  Et comme si notre soirée n'était déjà pas assez parfaite, nous étions leurs premiers clients.  Nous avons été accueillis d'une façon incroyablement chaleureuse par Albert Adrià et son équipe et ils nous ont fait vivre une expérience que nous n'oublierons jamais.  Bien évidemment, excitation, fierté, nervosité et soulagement étaient palpables dans les yeux et l'attitude du personnel, des chefs et de la direction; les choses ne tournaient pas encore parfaitement ce soir-là, mais l'enthiousasme et la grande attention des employés ont plus que compensé. Ce fut tout un honneur pour nous, si je peux me permettre l'analogie, d'assister aux premiers pas de leur bébé et ce fut une soirée mémorable.
 
La cuisine chez Pakta, tout comme le superbe décor, est de style nikkei, un hybride culinaire péruvien-japonais.  Les ingrédients et les saveurs proviennent des deux pays tandis que les techniques de préparation semblent davantage nippones.  Mais tout n'est pas blanc ou noir dans la cuisine nikkei et les frères Adrià vont même jusqu'à incorporer quelques éléments espagnols et français.  La grande majorité des plats, 24 au total si on opte pour le plus long des deux menus dégustation, sont intelligents, créatifs, succulents, excitants et surprenants.  Et en plus, ils ont l'air d'oeuvres d'art moderne.  Mais ce qui m'a le plus frappée, c'est l'immense respect porté aux cuisines péruvienne et japonaise.  On a droit à un hommage intelligent et sensible et non à une expérimentation audacieuse et vide de sens qui perd de vue ses sources comme on en voit trop souvent en cuisine fusion.  Mais bon, je m'attendais à rien de moins des célèbres frères Adrià.
 
Au cours du repas, j'ai eu l'occasion de m'entretenir à quelques reprises avec Albert Adrià.  J'ai pu lui faire part de mes sentiments et lui poser quelques questions.  J'ose espérer que je me suis bien exprimée car j'étais un tantinet timide et surtout très impressionnée.  Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'opportunité de s'entretenir avec un chef aussi talentueux et influent.  Mais ce qui est merveilleux, c'est lorsqu'on découvre que ce personnage légendaire est surtout très humble, chaleureux et passionné.  Quel chic type, cet Albert Adrià!
 

Sans plus tarder, voici les photos et descriptions de tous les plats que nous avons dégustés lors de cette soirée unique et mémorable.  Si jamais vous avez la chance de prendre un repas chez Pakta, allez-y sans hésiter.  Les prix sont raisonnables compte tenu de la qualité et de la quantité des plats (68€ pour 16 plats, 90€ pour 24, ttc).  La carte des vins est correcte (un seul vin au verre par contre), le pisco sour est décent et la sélection de thés est très intéressante.

 
Pakta, C/ Lleida, 5, 08004 Barcelona.
 

Croustilles d'algues assaisonnées au kimchi et à la lime qui ressemblent à du chicharron.
 

Carottes glacées au sésame et à la lime.

 

Salsa de tomates fraîches à la lime avec grains de maïs croustillants et servie avec chips de manioc.

 

Tofu maison à l'avocat avec oursin de mer, oeufs de saumon, wasabi et dashi.  Un des meilleurs plats.

 

Tomates cerise congelées avec sorbet au leche de tigre et orange sanguine, coriandre et caviar d'huile d'olive. 

 

Maquereau atlantique espagnol cru (sashimi) avec sésame, soja, trois types d'algues et fleurs.  Superbe.

 
Pour lire la suite, cliquez ici.

The Lady and Sons, le Restaurant de Paula Deen à Savannah

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · October 10, 2012 · 0 Comments ·

Si vous regardiez le Food Network Canada à ses débuts, vous connaissez probablement Paula Deen.  Cette cuisinière et femme d'affaires de la Géorgie est surtout célèbre pour ses recettes riches et caloriques (comme sa recette de beurre frit - épeurant!) et pour sa personnalité éclatée.  Si elle a longtemps fait parler d'elle à cause de son horrible burger pour le brunch composé de boeuf haché, de bacon et d'un oeuf placés entre deux beignes glacés, cette année c'est l'annonce de son diagnostique de diabète de type 2 qui a fait jaser.  Tout le monde se doutait que c'était pour arriver.  Et Paula la femme d'affaires a viré ça en contrat de publicité pour un médicament et elle a aussi aidé son fils à publier un livre de ses recettes en versions allégées. 

Bien qu'une bonne partie de ses recettes soient ridicules et néfastes pour la santé, ses interprétations des classiques du sud-est des États-Unis sont authentiques.  C'est du comfort food populaire. Et bien franchement, je la trouve très divertissante dans ses émissions de cuisine avec ses cheveux blancs crêpés, ses gros bijoux, ses expressions faciales et son rire contagieux.

La façade du restaurant The Lady and Sons de Paula Deen à Savannah, Géorgie.

Lorsque mon mari et moi sommes descendus en Floride en voiture en décembre 2010, nous avons passé une nuit dans la magnifique ville de Savannah.  Et par curiosité, nous avons pris le repas du midi au célèbre restaurant de Paula Deen avant de reprendre la route le lendemain.  Nous ne nous attendions pas à de la grande cuisine, loin de là, et le repas que nous avons dégusté fut marqué de hauts et de bas.

 

Les biscuits au fromage et les pancakes salées que le serveur nous a apporté après avoir commandé étaient surprenamment bons.  Un peu gras, mais tout de même délicieux.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Nahm, Bangkok

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · August 22, 2012 · 0 Comments ·

Lors de notre séjour en Asie cet été, mon mari et moi avons pris la plupart de nos repas sur la rue, dans des food courts ou dans des restaurants à l'allure douteuse, souvent assis sur une chaise de patio en plastique.  C'est qu'en Asie, on mange bien partout.  Inutile de dépenser une petite fortune pour bien s'alimenter, là-bas les gens sont passionnés par la cuisine et la nourriture et ça se voit.  À quelques reprises, alors que nous partagions un plat étrange et que je prenais des photos, des inconnus nous ont abordé pour nous demander si nous aimions ça.  Et moi qui prends toujours trop de photos de ce que je mange, j'étais enfin à l'aise puisque je faisais partie de la majorité.  Je vous le dis, les Asiatiques sont autant obsédés par la nourriture que moi et j'adore ça!  Je m'y sens dans mon élément.

Sauf que lorsque nous avons ajouté un arrêt à Bangkok à notre itinéraire, je me suis souvenue que Nahm, le restaurant de l'un de mes idoles culinaires, le chef australien David Thompson, venait d'être désigné 50ème meilleur restaurant au monde par la fameuse liste du magazine Restaurant commanditée par San Pellegrino.  Je me suis donc empressée d'y réserver une table.  Ce n'est pas à tous les jours que nous déboursons une petite fortune pour un repas, principalement parce qu'on en n'a pas les moyens et que, s'habiller chic, ce n'est pas notre fort, mais une fois de temps en temps, ça en vaut vraiment la peine (comme les truffes blanches dans le Piémont). 

Je dois par contre vous avouer que, contrairement à moi, mon mari ne raffole pas de la cuisine thaïlandaise (je blâme ses papilles gustatives finlandaises qui ne sont pas habituées aux saveurs puissantes et exotiques) et que notre repas chez Nahm ne l'a pas du tout impressionné.  Mon mari, bien qu'il soit le meilleur mari du monde, est parfois un être étrange et mystérieux; comment est-ce possible de ne pas aimer la cuisine thaïlandaise?!  Car moi, j'ai adoré.  Les plats et leurs saveurs et textures étaient tous surprenants, intenses et uniques.  Ça repoussait les limites de ce que je connais et de ce avec quoi je suis à l'aise. La cuisine de David Thompson apporte une touche de modernité et de gastronomie à des plats qui sont authentiques et traditionnels.  C'est superbe. 

La cuisine thaïlandaise est sans aucun doute l'une de mes préférées et j'ai adoré découvrir une nouvelle dimension.  Une dimension occidentale, certes, mais parfois ça prend un regard de l'extérieur pour pousser les choses un peu plus loin et Nahm en est la preuve. 

Voici donc quelques photos de notre expérience gastronomique thaïlandaise chez Nahm.  Il est à noter que, comme le veut la tradition thaïe, tous les plats sont à partager.  Si jamais vous êtes de passage à Bangkok, je vous suggère fortement d'y aller, surtout que le menu midi est quand même relativement abordable pour un restaurant de cette catégorie.  Si Bangkok n'est pas une option, sachez qu'il y a un Nahm à Londres et que David Thompson a d'autres restaurants en Australie.

Amuse-bouche du chef: Morceaux d'ananas recouverts d'une pâte faite, entre autres, de tamarin, sucre de palme, piments forts, porc et crevettes et garnis de piment fort et de coriandre.  

Entrée: Brochettes de moules grillées à la façon du sud (enrobées d'une marinade sucrée et épicée) avec concombres marinés. 

Pour lire la suite, cliquez ici.

ABC Kitchen, New York

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · August 6, 2012 · 0 Comments ·


L'été dernier, mon mari et moi avons eu la chance (avec un peu de planification et d'organisation) de prendre un repas au délicieux et très branché restaurant ABC Kitchen de Jean-Georges Vongerichten et Dan Kluger.  Situé à New York au coin de Broadway à mi-chemin entre Union Square et le célèbre Flatiron Building, ABC Kitchen a été récipiendaire en 2011 du prix James Beard pour le meilleur nouveau restaurant aux États-Unis. 

Dans une ambiance décontractée et un décor minimaliste, chic et rustique à la fois, on découvre une cuisine simple et sophistiquée qui met merveilleusement bien en valeur des ingrédients locaux et biologiques de qualité supérieure.  Et comme si ce n'était pas assez, les prix sont surprenamment raisonnables (même si ils ont quand même assez augmenté depuis l'an dernier).  

Je n'avais pas apporté ma caméra ce soir-là, mais j'ai quand même pris quelques photos médiocres à l'aide de mon téléphone malgré l'éclairage tamisé.  Au moins ça donne une idée. 

Pour commencer nous avons partagé deux entrées.  La première était la superbe toast au crabe avec aïoli au citron.

La deuxième entrée fut une salade de mozzarella faite maison encore tiède avec des tomates anciennes et des piments jalapeño.  Originale, estivale et succulente.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Qu'est-ce Qu'on Mange en Croatie?

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · June 7, 2012 · 0 Comments ·

Lorsque mon mari et moi avions traversé la Croatie en coup de vent au printemps 2007, nous n'avions passé que deux jours dans ce magnifique pays entouré de montagnes et longeant l'Adriatique.  Alors lorsque nous y sommes retournés en avril dernier, je ne savais pas trop à quoi m'attendre point de vue nourriture.  

Ce que nous avons découvert et mangé pendant nos cinq jours à Split dépassa toutes nos attentes; la nourriture croate, légèrement similaire aux cuisines italienne, balkanique, slave et turque, est étonnante, charmante et délicieuse.  Des incroyables figues, citrons et noix aux poissons et fruits de mer frais et savoureux en passant par les très bons vins abordables et méconnus, nous nous sommes gâtés et avons découvert une cuisine simple, mais goûteuse et qui, surtout, n'est pas appréciée à sa juste valeur.  

Mais les choses risquent de changer... Très rapidement, la Croatie est en train, si ce n'est déjà fait, de devenir une destination vacances très prisée.  Le boom touristique qui dure depuis quelques années risque de contribuer à l'essor de la popularité de la cuisine croate et à la faire sortir de l'ombre.  Tout récemment, Anthony Bourdain a tourné un épisode de sa célèbre émission de télévision, No Reservations, en Croatie.  Et ce qu'il avait à dire de la cuisine croate va dans le même sens que mes propos.  Vous pouvez voir l'épisode ici:

Mais ce même boom touristique risque d'avoir des effets pervers aussi.  On ne retrouve pas encore beaucoup de restaurants annonçant ''Full English Breakfast & Live Football'', mais ça ne saurait tarder.  Si vous aimez le soleil, les plages, la nourriture et le vin de pays tels que l'Espagne, le Portugal, la Grèce et la Turquie, vous adorerez la Croatie.  Mais dépêchez-vous avant qu'il ne soit trop tard et que l'afflux de touristes fasse perdre à la Croatie une partie de sa singularité, de son authenticité et, conséquemment, de son charme.

Voici donc quelques photos des délicieuses choses que j'ai mangées lors de mon court séjour à Split.   Je m'excuse pour la qualité des photos, je n'ose pas traîner mon immense (et surtout lourde) caméra dans les restaurants.  J'ai depuis acheté un nouveau téléphone et je vous le promets, mes photos seront meilleures à l'avenir.

Le fameux yogourt des Balkans avec du miel.  

Les figues de l'Adriatique sont vraiment délicieuses.

Une tarte salée aux épinards (avec de l'aïl, de l'huile et du sel, rien d'autre).

Un bouillon de poisson avec du riz.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Soirée Gourmande dans le Piémont et Truffes Blanches d'Alba

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · January 30, 2012 · 0 Comments ·

Je suis normalement plus du genre street food et plats réconfortants que gastronomie et cuisine élitiste.  J'ai, au cours des dernières années, collectionné plus d'intoxications alimentaires et de bactéries exotiques que de factures salées.  Que voulez-vous, je prends davantage plaisir à dévorer un bol de nouilles épicées dans un marché public d'Asie du Sud-Est qu'à me tenir le dos artificiellement droit dans un restaurant trop silencieux en espérant que le trou dans mes bas de nylon ne s'est pas trop agrandi.  Je suis comme ça.  Sauf que lorsque nous avons traversé l'Europe du nord au sud en octobre dernier afin d'aller rendre visite à mes parents, ma tante et son conjoint qui faisaient escale à Monaco, je n'ai pu ignorer le fait que c'était la saison de la truffe blanche dans le Piémont.  Réalisant que les chances que je retourne un jour dans ce coin de l'Italie à ce temps-là de l'année étaient minces, j'ai donc fait un peu de recherche sur internet afin de dénicher l'endroit idéal afin de goûter une fois pour toutes à ces petits joyaux de la nature.

Après avoir traversé la Norvège, le Danemark, l'Allemagne, l'Autriche et le nord de l'Italie, nous nous sommes arrêtés à Neive, un petit village champêtre situé en plein coeur du Piémont entre les villes d'Asti et d'Alba, afin d'y prendre un délicieux repas au restaurant La Luna nel Pozzo et d'y passer la nuit.  Le cadre idyllique avec ses paysages romantiques entourant un village historique, le succulent repas et la gentillesse du propriétaire ont fait de notre court séjour à Neive une expérience tout simplement extraordinaire et inoubliable.  J'aurai à jamais l'unique et subtil arôme quasi indescriptible de la truffe blanche d'Alba gravé dans ma mémoire ainsi que ces moments de bonheur, de découverte et de plaisir passés en compagnie de mon cher mari gravés dans mon coeur.

 

Truffes noires et truffes blanches d'Alba dans la vitrine d'un commerce de la vieille ville d'Alba.

 

Le patron nous sert les truffes blanches d'Alba à la table.

Pour voir la suite, cliquez ici.

Spice Market de Jean-Georges Vongerichten, Londres

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · May 25, 2011 · 0 Comments ·

Spice Market W Hotel Leicester Square

Lors de notre séjour à Londres le mois dernier, mon mari et moi nous sommes gâtés.  J'avais toujours voulu essayer le restaurant Spice Market (du très talentueux chef Jean-Georges Vongerichten) de New York, mais l'occasion ne s'était jamais présentée.  Alors lorsque nous avons appris qu'il y en avait un qui venait tout juste d'ouvrir à Londres, nous avons réservé une table pour le dernier soir avant de retourner à la maison.

Située dans le très chic et très design W Hotel près de Leicester Square, la succursale londonienne est absolument géniale - la déco est sombre, exotique et sensuelle, les couleurs sont chaudes et épicées et matériaux riches. 

La nourriture fut à la hauteur de nos attentes; légèrement raffinée et sans prétention, à la fois simple, mais avec une touche d'originalité et très savoureuse.  Inspirés du street food asiatique, les plats sont à partager et offrent tous des saveurs complexes et intenses.  La présentation est simple (un peu trop parfois) et les portions sont bonnes si on partage à deux; elles risquent d'être trop petites si le groupe est plus nombreux.  Le service était par contre un peu trop attentionné et quelques plats qui auraient du être servis ensemble sont arrivés à quelques minutes d'intervalle.  Nous avons fermé les yeux puisque c'était les vacances de Pâques (et donc assez tranquille - il y avait trop de serveurs pour l'achalandage) et que le restaurant vient tout juste d'ouvrir et doit trouver son rythme.

Bien qu'il ne s'agisse pas de grande cuisine, les plats furent délicieux et tous aussi bons les uns que les autres; impossible de choisir un favori.  Mon mari et moi avons passé une excellente soirée au Spice Market et essayerons peut-être un autre restaurant de Jean-Georges Vongerichten cet été lorsque nous serons de passage à New York.  C'est tentant, surtout que ABC Kitchen vient de remporter le prestigieux  prix de ''Meilleur Nouveau Restaurant 2011'' de la Fondation James Beard.

Voici quelques photos de notre soirée au Spice Market:

Samosas au poulet épicé avec yogourt à la coriandre - bons, mais pas mémorables. La farce était un petit peu trop sèche.

Dumplings au crabe avec pois mangetout et épices aromatiques - j'en aurais mangé un autre bol. Ou deux.

Pour voir la suite, cliquez ici.

Filed in: Voyages, Restaurants
Tagged with: Jean-Georges Vongerichten, spice market, Londres, nyc, restaurant

Jamie's Italian, Londres - Prise 2

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · April 27, 2011 · 0 Comments ·

Lors de notre séjour à Londres la semaine dernière, j'ai fait découvrir à mon mari le restaurant Jamie's Italian du sympathique et célèbre chef Jamie Oliver.  J'y étais allée seule en Octobre, ça m'avait plu et je vous avais tout raconté ça.  Et bien une fois de plus, ça m'a plu et je vous raconte tout ça.  Mais puisque j'en ai déjà dit beaucoup, je vais me contenter de partager quelques photos prises avec mon téléphone (car trop gourmande pour prendre le temps et la peine de sortir la caméra du sac à main).

Nous avons commencé le repas avec un plateau d'antipasti pour carnivores (charcuteries, fromages, olives, marinades et salade de légumes-racines) et des crostinis au crabe avec mayo épicée au citron.  Tout était délicieux.  Malheureusement, je n'ai pas de photo de ces deux plats.  Nous étions affamés.

Mon mari a choisi les tagliatelle maison aux truffes sauvages.  Les pâtes étaient toutes simples, très parfumées et réconfortantes.

De mon côté, j'ai opté pour les linguine aux coques avec piment fort, persil, beurre et citron.  Bizarrement, ça faisait des semaines que j'avais le goût de manger un plat de pâtes du genre.  Inutile de dire que j'ai réellement été satisfaite.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Jamie's Italian, Londres

Email |
|
Tweet
By VirginieMD · November 11, 2010 · 0 Comments ·

Je suis toujours un peu sur mes gardes lorsqu'il s'agit de chaînes de restaurants de chefs célèbres, mais lors de mon passage à Londres le mois dernier, ma curiosité l'a emporté sur la raison et prendre un repas chez Jamie's Italian du sympathique Jamie Oliver figurait tout au haut de ma liste de priorités.  J'avais découvert Jamie Oliver à ses débuts à la télévision (Naked Chef) il y a plusieurs années et j'étais immédiatement tombée sous le charme.  J'ai, au fil des ans, suivi attentivement son parcours et admiré sa passion pour une cuisine maison simplifiée et respectant les saisons, son dévouement à la lutte contre la malbouffe dans les écoles et à la maison ainsi que son côté terre-à-terre, populaire et accessible.

Jamie's Italian n'est qu'une facette de l'aventure dans le monde de la restauration de Jamie Oliver, mais il s'agit d'abord et avant tout du concept le plus accessible.  L'idée derrière cette chaîne est d'offrir à ''monsieur et madame tout-le-monde'' un produit de qualité à l'allure maison et, surtout, à un prix abordable et honnête.  Et je dois dire que c'est une mission accomplie.

Pour lire la suite et voir des photos des plats, cliquez ici.

La Ménagère Débutante

Je suis Virginie, une ménagère débutante expatriée près du Pôle Nord par amour. J'ai quatre passions dans la vie: prendre soin de mon ''ménage'', cuisiner, voyager et immortaliser des moments à l'aide de ma caméra. Je vous invite donc à suivre mes aventures culinaires, mes découvertes gourmandes ainsi que mon quotidien par l'entremise de photos, de récits, de liens et de recettes.

Suivez-Moi sur Pinterest

Suivez-Moi sur Twitter

Tweets by @VirginieMD

Mes Coups de Coeur du Moment

La cuisine raisonnée, Collectif

 

Conserves et confitures maison: nos 175 meilleures recettes et toutes les astuces pour les réussir, Collectif, Coup de Pouce

 

Saveurs Boréales: La cuisine nordique du Québec, Collectif

 

Plenty: l'exquise cuisine végétarienne du chef Yotam Ottolenghi, édition québécoise

 

La mijoteuse: de la lasagne à la crème brûlée par Ricardo Larrivée

 

 

Le Grand Livre de l'Érable de Philippe Mollé

 

Mes Obsessions du Moment

Les bols Origo verts d'Iittala

 

Les ustensiles Citterio 98 d'Iittala

 

La tasse Sääpäiväkirja de Marimekko

 

 

La nappe Ursula de Marimekko

Les napperons Björk d'Åhlens

 

Le bol à salade Cabo d'Åhlens

  

 

L'assiette pour enfant d'Arne Jacobsen chez Illums Bolighus

Sources d'Inspiration

En Anglais:

The Pioneer Woman Cooks!

Food Network Canada

Epicurious

Real Simple

SAVEUR Magazine

Nigella Lawson

Barefoot Contessa

Rachael Ray

Jamie Oliver

Martha Stewart

Ruth Reichl

The New York Times

Los Angeles Times

BBC Good Food

 

En Français:

Recettes du Québec

La Tartine Gourmande

À la di Stasio

Julie Andrieu

Ricardo Cuisine

Châtelaine

Cuisine AZ

Marmiton

Délices de France

Les Suggestions des Chefs

Larousse Cuisine

Cyberpresse

Zeste TV

Les Escapades de Petitrenaud